PRENDRE LE POUVOIR

J’écris en tant que journaliste depuis plusieurs années sur la vie professionnelle des femmes. J’entendais à l’envi que les femmes devaient “oser” et “être audacieuse”, sans pour autant donner de mode d’emploi. 

En croisant les avis d'experts de la mixité, coachs, RH, et les témoignages des femmes actives, je constatais surtout que les problématiques liées à la vie professionnelle des femmes étaient quasiment toujours - sexisme mis à part - liées à l'éducation et la socialisation genrées à travers lesquelles elles se sont construites. Tous ces biais et stéréotypes rejaillissent dans le milieu professionnel, s'incarnant sous la forme du syndrome de l'imposteur, de celui de la bonne élève, ou des noeuds liés à la conciliation... 

Parce qu'elles doivent être sage, modeste et discrète, attendre la validation des autres, se responsabiliser pour eux, être plus altruiste qu'égoïste, être la mère/femme/working girl parfaite, il est évidemment plus compliqué pour elles de se mettre en avant, de réseauter de façon décomplexée, de prendre la parole pour dire ce qu’elles veulent vraiment, de faire passer leurs besoins en priorité. Elles prennent aussi moins de risque car elles ont peur d’échouer et de ne plus être parfaites.

Pour déconstruire ces blocages et leur donner des solutions concrètes, j'ai écrit le livre de coaching professionnel "Libre de prendre le pouvoir sur ma carrière" (Éd. Diateino), paru en 2020. 

Aujourd'hui, je prolonge la conversation sur ces sujets sur Instagram, mais également via des conférences et ateliers sur ces sujets. 

Vous pouvez retrouver ma fiche experte sur l'annuaire en ligne Les Expertes

"Libre de prendre le pouvoir sur ma carrière", Éd. Diateino, février 2020.

Au travail, les femmes sont encore trop fréquemment confrontées aux inégalités, à la pression sociale, aux stéréotypes, mais aussi à leurs propres freins. Si bien qu'elles se retrouvent souvent à vivre une carrière qu'elles n'ont pas vraiment choisie. Et si elles pouvaient enfin assumer qui elles sont et s'épanouir dans une vie professionnelle qui n'appartient qu'à elles, sans s'excuser ni culpabiliser ?

Ce guide pratique vous  redonne le pouvoir sur votre carrière en mettant à disposition tous les outils nécessaires pour assouvir vos ambitions à travers des témoignages, avis d'expertes, exercices, et méthodes concrètes. 

Vous verrez comment vous distinguer, affirmer vos besoins et vos exigences, faire connaître vos réussites, améliorer votre image et votre réseau, activer les bons leviers pour obtenir ce que vous voulez… Et avoir la vie professionnelle qui vous ressemble et vous plaît, libérée des obstacles et des jugements.

Achetez ici.

REVUE DE PRESSE

Forbes France

"Sous forme de guide très didactique sur les moyens de prendre confiance, d’agir et de déculpabiliser, le livre « Libre de prendre le pouvoir sur ma carrière »  accompagne les femmes dans toutes les étapes de leur carrière."

ELLE

"On rebooste son ego. Ce guide de coaching intelligent et documenté fourmille de conseils, de témoignages et de cas pratiques pour nous aider à mener notre barque au travail, depuis la recherche d'emploi jusqu'à la prise de poste. En n'omettant pas les combats contre les harcèlement, les inégalités salariales ou encore l'équilibre avec sa vie personnelle."

La Libre Belgique

"Dans son ouvrage, Lucile Quillet propose des solutions concrètes pour aider les femmes à façonner leur parcours, en abordant notamment la question du positionnement."

Voxe

"Comment faire un profil LinkedIn qui dépote, comment ne pas faire tapisserie à un évènement corpo, comment reprendre la parole après qu'on nous l'ait coupée en réunion, comment ne pas être la gentille de service, peut on être une vraie cheffe sans avoir peur d'être catégorisée comme une garce...? On s'est déjà posées quelques unes de ces questions, mais s'il y en a une qui est allée au bout de la réflexion, c'est Lucile Quillet, qui les abat une par une dans son bouquin."

Les Éclaireuses

"Une véritable bible des femmes ambitieuses, un manuscrit précieux que vous ne laisserez pas prendre la poussière sur votre étagère. Dans les pages de son livre, Lucile apporte des conseils et solutions concrètes pour aider les femmes à se dépasser, et à oublier les freins hérités de l'éducation genrée que l'on a toute reçues.  


Business O Féminin

Ce guide pratique vous aide à révéler votre plein potentiel et à façonner votre parcours selon vos seules ambitions. Explorant chaque étape et situation de votre vie professionnelle, ce livre vous donne des réponses concrètes en s’appuyant sur des témoignages, avis d’expertes, méthodes et exercices pour reprendre, enfin, le pouvoir sur votre carrière.

INTERVIEWS

Forbes France

"Les femmes sont coincées entre deux injonctions : “avoir une vie de famille” et “crever le plafond de verre”. On leur demande de “tout avoir”, sous entendu “tout faire”. Résultat : elles s’épuisent, culpabilisent et doivent redoubler de courage pour assumer les choix qui leur ressemblent vraiment (...)

Plus on monte dans la hiérarchie, plus elles sont minoritaires. Elles regardent autour d’elles et ne voient personne qui leur ressemble. Il est alors très facile de se dire qu’il y a eu erreur, qu’on n’a pas le calibrage nécessaire, que l’on doit son poste à un malentendu. 

Comme toute minorité, on peut avoir l’impression qu’on a pris la place de quelqu’un de plus légitime (car plus comme les autres). Pour se sentir légitime, il faut en partie avoir vu de nombreux exemples de réussites féminines avant soi, et celles-ci commencent tout juste à émerger. Qui plus est, le syndrome de l’imposteur est très lié à cette forme de perfectionnisme très féminine qui veut qu’il faut « être 100% compétente pour avoir un poste », tout maîtriser dès le départ, sans quoi, on serait dans le mensonge. Les femmes veulent être trop vertueuses."

Emile Magazine

"On caricature très rapidement les femmes qui accèdent à une forme de pouvoir : elles sont autoritaires, hystériques, écrasantes… C’est dire si une femme à responsabilités reste encore une figure transgressive et peu tolérée. 

Je conseille aux femmes de ne surtout pas chercher à plaire ou attendre que les autres daignent reconnaître leur autorité (...) Chercher à être appréciée est un piège qui ne vous apportera rien mais vous fera perdre votre temps et votre efficacité."

"On a injecté dans le sujet de la conciliation de l’affect. Mais faire les lessives, les devoirs, la cuisine, les trajets, ce n’est pas une question d’amour ni de bonheur, mais une question très rationnelle d’organisation et de gestion du temps. En faire une question d’amour culpabilise les femmes et maintient un non-partage des charges domestiques et parentales. 

Je les enjoins à refuser d’être la wonder woman qui arrange tout le monde sauf elle, refuser cette logique de performance qui est source de souffrance et pousse au burn out."


BIBA

"Dans son livre, Lucile Quillet met à dispo un "brainstorming de nos envies", super support pour s'y retrouver dans ce smog général de novembre. Entreprise idéale, projets, responsabilités... : le côté pro d'un côté, le perso de l'autre. On entoure, on raye, on développe et on détermine où il faut agir."

Gazelle Magazine

"L'éducation n'apprend pas assez aux femmes à s'affirmer et à prendre de la place. On va d'abord chercher à plaire et récolter les bons points avant de s'imposer. Avoir intériorisé cette éducation nous empêche de postuler à certains postes ou de nous mettre en avant. Une femme ne se met pas elle-même la couronne sur la tête, elle attend le plus souvent que quelqu'un d'autre la lui dépose."

Using Format