SLATE

Ep.1. Minoritaire dans les statistiques pénales, la criminelle reste une exception, confortant le cliché de la femme douce, victime… et celui de l’homme mauvais par essence.

Ep.2. Plutôt que de traiter à égalité hommes et femmes, la justice paternaliste du XIXe siècle préférait voir en elles des déviantes ou hystériques pour maquiller des réalités sociales inégalitaires.

Ep.3. Parce que pendant longtemps, la vie d’une femme ne pouvait se définir qu’à travers un homme, l’amour a été un bouclier qui protégeait les criminelles.

Ep.4. Échappées de la rubrique faits divers ou non, les tueuses se transforment à l’écran en héroïnes justicières, mais pas à n’importe quel prix. 


Depuis vingt ans, «Princess of pop» est le deuxième nom de Britney Spears. Mais quel est exactement le conte de cette princesse du XXIe siècle? Une histoire délivrant une morale peu moderne, où une jeune femme n’obtiendrait l’amour des autres qu’au prix de sa dévotion, et la stabilité d’une vie tranquille qu'à la condition de rester infantilisée.



Ce sont les images de corps putréfiés, brûlés, violés, leur odeur, les confrères qui meurent sous ses yeux et le bruit incessant des explosions. Une fois en France, ces abominations lointaines sont partout, vous harcèlent et rendent dingues. «Quand vous avez vécu un simulacre d’exécution… C’est comme si on vous avait vraiment donné la mort», grimace Jean-Paul Mari, en plissant ses yeux gris.


Nous savons tous ce que veut dire «niquer quelqu’un»: qu'il y a d'un côté la personne gagnante, jouisseuse triomphante qui a dominé l’autre, et de l'autre la personne vaincue, qui s’est laissée avoir et soumettre, par naïveté ou par faiblesse. Combien de mots du sexe sont-ils ainsi synonymes de violence, d’humiliation et de destruction?


Using Format